Black Mirror, la série fiction réaliste qui secoue

Atteinte de binge watching depuis 2 ans (mon compteur TV Show Film annonce 21 jours et 10h passés devant des séries, shame on me), je suis tombée récemment sur Black Mirror, un petit opus britannique de 2011…qui me hante. Tout simplement.

Il y a 2 saisons qui totalisent 6 épisodes que 45 minutes environ. Ces 6 épisodes sont des petites nouvelles à part entière, aucun lien entre eux, sauf le thème de notre relation aux medias, au high tech, au show.

Un malaise permanent

Voilà ce que j’ai éprouvé. Certains épisodes de Black Mirror sont l’exacte transcription de mes cauchemars récurrents. (Je me fais toujours poursuivre à mort et tout le monde me regarde, spectateurs, sans rien faire. Allo Freud.)

Black Mirror S2E2
Comme la fille dans Black Mirror saison 2, épisode 2. Freaky.

Au delà de cet aspect super subjectif, Black Mirror compile toutes les dérives de la technologie et des médias qu’on pourrait voir arriver dans les prochaines années. Le poids du buzz et de l’opinion online pour des prises de décisions complètement absurdes, le rêve de la célébrité, de faire le show, la gestion et l’analyse de nos data personnelles poussées à l’extrême. La création de personnages virtuels par la compilation de nos traces sur le Web.

Vous y reconnaîtrez un mélange hyper réel à base de YouTube, d’e-réputation, de Google Glasses, de télé-réalité type X Factor, du film Her avec l’OS personnifié. Bref, très gênant, interpellant, pessimiste. Mais important.

Au point même que j’hésite à la regarder une nouvelle fois. Bien que l’envie de creuser le sujet me démange.

J’irai pas plus loin dans la description des épisodes même si j’ai vraiment envie de spoiler pour en discuter. La seule chose que je peux faire pour vous convaincre d’avaler ces 6 projections presque futuristes c’est de vous laisser avec la bande d’annonce, très light. Ne vous y fiez pas trop :)

 

S’il vous plaît, revenez en parler avec moi quand vous l’aurez vu ! :)

Et si vous voulez des bons conseils pour trouver des séries sympas, allez discuter avec @StetsonSam, un passionné bien avisé.

Please follow and like us:
0

À propos Coline

Pas de signe distinctif. Humour über alles. Mère, web addict, bosse & boss chez @owlybirdy

6 comments

  1. Oum · 16 juillet 2014 Oum

    Je suis fans des séries britanniques de façon générale même si elles sont moins médiatisées que les américaines. Ce que tu décris me fait penser à une pépite à découvrir d’urgence. Je la rajoute sur ma liste et reviendrai t’en parler (encore faut-il que je m’en souvienne) !

  2. Clément · 16 juillet 2014 Clément

    Pour rester sur les séries AAAAA made in Channel 4, je ne saurais trop te conseiller Utopia si tu ne connais pas. La saison 2 vient de commencer.
    PS : mon compteur Betaserie affiche 3 mois, 4 jours, 18 heures et 48 minutes passés devant l’écran (soit 1 To 108 Go 980 Mo). BAM (enfin je crois).

    • Coline · 21 juillet 2014 Coline

      MERCI, je me la note.

      Même si je suis convaincue de ta tendance NoLife, je pense que le climat du Lux est également responsable de ton binge watching ^^

  3. romain blachier · 20 juillet 2014 romain

    c’est une série que j’ai en stock dans un coin de mon evernote pour la voir en binge.

    • Coline · 21 juillet 2014 Coline

      J’attends ton retour dessus, je pense que je vais la regarder à nouveau, plus lentement…

Répondre à Oum Annuler